Grève inutile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Grève inutile

Message par Soy le Sam 12 Fév - 17:22

Bon, on ne va pas tous être d'accord, mais la grève de jeudi était encore un coup d'épée dans l'eau, sur lequel il n'y avait aucun espoir à fonder.

Plus d'un mois de grèves perlées et de promenades en ville avaient déjà montré l'inutilité des stratégies syndicales en octobre, et oser relancer une pauvre journée solitaire, simplement pour compter ses troupes et crier tout bas que l'on n'est ni contents, ni d'accord... Ridicule. Et dégueulasse, puisque ce mot d'ordre place ceux qui ne font pas cette grève du côté des moutons qui valident les évolutions actuelles.

Aucune médiatisation, aucun impact, mis à part sur le bulletin de salaire - et l'esprit des sceptiques : ce n'est pas ce genre de grèves idiotes qui va motiver les hésitants.

L'action jeudi mort, elle, était pertinente. Mais une semaine après cette journée inutile, à deux jours des vacances de la zone B... Bien joué, très bon moyen pour être certain que ça ne se fasse pas.

Soy

Messages : 71
Date d'inscription : 14/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grève inutile

Message par La Grosse Bertha le Sam 12 Fév - 20:39

A Rouen il y avait énormément de monde pour une manif EN (le défilé prenait toute la rue J. D'ARC).

Ok sur la stratégie inefficace des grèves 'perlées', cependant le débat ne se pose que lorsqu'il s'agit de canaliser un mouvement déjà existant, ce qui n'est pas encore exactement le cas. Ça bouillonne en interne, mais ne fait que frétiller en dehors de ce cadre local. Mais ça frétille..

Et tu peux être certain que du fait de la proximité de l'"échec" du mouvement des retraites incitera les collègues soit à se mobiliser vraiment, soit à rester chez eux.

Or deux choses sont à prendre en compte :
-> les collègues saturent vraiment, ça peux exploser à tout moment (une phrase provocatrice, une réforme de trop etc.)
-> dans un contexte de pré-élection professionnelle (octobre 2011),il peut être difficile aux orgas syndicales de ne pas suivre le mouvement. L'histoire du syndicalisme et des vraies victoires syndicales (certes c'est limite de l'archéologie)n'est fait que de "débordement" par la base des cadres dans lesquels certains auraient voulu la maintenir.

So milite, see and wait...

La Grosse Bertha
Admin

Messages : 309
Date d'inscription : 14/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum