Changer de matière ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Changer de matière ?!

Message par s. le Ven 26 Nov - 13:26

Vous avez vu la nouvelle circulaire distribuée par le rectorat ? On peut changer de matière comme de chemise !! En gros il faut faire une demande et ensuite on a droit à une formation d'un an puis on passe devant un jury qui nous accrédite ou non de cette nouvelle possibilité... N'est-ce pas une remise en cause des concours ? N'est-ce pas dangereux pour la crédibilité des profs ?

s.
Admin

Messages : 46
Date d'inscription : 04/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changer de matière ?!

Message par La Grosse Bertha le Sam 27 Nov - 8:09

Pour rappel cf cet article du 26 février 2010 concernant l'Académie de Créteil
http://www.aujourdhui-en-france.fr/societe/profs-changez-de-metier-26-02-2010-829060.php


Vous enseignez le droit et l'économie ?


Demain, enseignez les maths ! C'est en résumé le conseil qu'ont reçu plusieurs professeurs du rectorat de Créteil (qui couvre les départements du Val-de-Marne, de la Seine-Saint-Denis et de Seine-et-Marne). Dont Cosme Dansou, enseignant en bureautique, droit et économie au lycée Delacroix à Drancy (Seine-Saint-Denis), qui, début février, en pleine polémique sur le projet de mobilité des fonctionnaires, a eu la surprise de découvrir dans son casier un courrier du recteur de son académie, accompagné d'un questionnaire, l'invitant à changer de discipline, voire de métier ! Dans une lettre de deux pages, sobrement intitulée « Evolution de l'offre de formation de l'enseignement professionnel », envoyée aux 600 professeurs des filières secrétariat et comptabilité de l'académie, le rectorat annonce la diminution des formations de la filière tertiaire administrative dans les trois ans à venir et, par voie de conséquence, la réduction du nombre de profs dans cette filière (30 postes de moins). « Cette évolution ne pouvant s'effectuer sans le concours de la communauté éducative », les enseignants souhaitant s'inscrire dans cette démarche sont invités à remplir une « fiche projet personnel ». Elle est jointe à la missive, et ils doivent indiquer leur situation professionnelle, les formations suivies ces trois dernières années et leurs souhaits d'évolution professionnelle. « Signe du mépris affiché du gouvernement pour le métier de prof », commente Cosme Dansou, le questionnaire doit être retourné avant le 15 février, soit moins de dix jours après sa réception ! « J'ai 33 ans. J'enseigne depuis cinq ans. Et là, on me demande de décider en quelques jours si je veux devenir prof de logistique, chef de travaux, voire quitter l'Education nationale… Mais ce métier me plaît ! Je ne vais pas en changer comme ça, du jour au lendemain », affirme le prof qui, après avoir travaillé un an comme contractuel, a décidé de passer le concours. Que fera Cosme demain si son poste est supprimé ? Dans son courrier, le rectorat mentionne principalement deux pistes. Les candidats au changement sur la base du volontariat pourront continuer à enseigner, mais dans une autre matière, ou changer de fonction, en devenant chef de travaux ou en préparant les concours de personnel de direction, d'inspecteur ou de gestionnaire d'établissement scolaire. Avec sa maîtrise d'AES (administration économique et sociale), Cosme pourrait par exemple donner des cours de vente. « J'ai fait un peu de marketing, c'est vrai. Mais de là à être prof de vente, non ! Je n'en suis pas capable. Les maths, ce serait encore pire ! Je dois avoir un niveau collège ! » Restent les postes de direction : « Principal, chef de travaux ? C'est un autre métier. Si j'ai fait prof, c'est parce que j'aime enseigner à des élèves. » Quant à un détachement vers une autre fonction publique, évoqué dans le questionnaire …« Vous croyez que l'hôpital va recruter ? Non. Et moi, aller dans l'armée, ça ne m'intéresse pas. » Passé la « stupéfaction et la colère », Cosme Dansou a, d'un commun accord avec ses collègues, décidé de ne pas répondre. « Nous avons reçu ce courrier quelques jours avant l'examen de la loi sur la mobilité. Avec cette loi, si je refuse trois mutations, je peux être mis en disponibilité. Et si j'en refuse encore trois, je suis révoqué. Pour nous, le message est clair : ils veulent nous virer. »



source : Le Parisien du 26/02/2010

La Grosse Bertha
Admin

Messages : 309
Date d'inscription : 14/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changer de matière ?!

Message par Ponpon le Lun 29 Nov - 14:00

Engagez-vous qui disaient...

Ponpon
Admin

Messages : 153
Date d'inscription : 06/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Changer de matière ?!

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:28


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum